Contre-arguments


75000 viols et 198000 tentatives de viols ! ,tel est le triste bilan d’une société à la dérive… Plus d’une femme sur 10 a été violée ou le sera au cours de sa vie….

Mais ne vous inquiétez pas , avec l’enrichissement que nous procure chaque jour de plus en plus les membres de la diversité nous nous dirigeons tous droit vers les performances Sud-africaine

Un homme sur trois (37,4%) confesse avoir violé une femme, et 25,3% des femmes disent avoir été victimes d’un viol : ce sont les terribles chiffres issus d’une étude menée dans la province de Johannesburg par le Conseil pour la recherche médicale (MRC)

Advertisements

“Peyrefitte, je vous supplie de ne pas traiter les journalistes avec trop de considération. Quand une difficulté surgit, il faut absolument que cette faune prenne le parti de l’étranger, contre le parti de la nation dont ils se prétendent pourtant les porte-parole. Impossible d’imaginer une pareille bassesse – et en même temps une pareille inconscience de la bassesse. Vos journalistes ont en commun avec la bourgeoisie française d’avoir perdu tout sentiment de fierté nationale. Pour pouvoir continuer à dîner en ville, la bourgeoisie accepterait n’importe quel abaissement de la nation. Déjà en 40, elle était derrière Pétain, car il lui permettait de continuer à dîner en ville malgré le désastre national. Quel émerveillement ! Pétain était un grand homme. Pas besoin d’austérité ni d’effort ! Pétain avait trouvé l’arrangement. Tout allait se combiner à merveille avec les Allemands. Les bonnes affaires allaient reprendre. Bien sûr, cela représente 5% de la nation, mais 5% qui, jusqu’à moi, ont dominé. La Révolution française n’a pas appelé au pouvoir le peuple français, mais cette classe artificielle qu’est la bourgeoisie. Cette classe qui s’est de plus en plus abâtardie, jusqu’à devenir traîtresse à son propre pays. Bien entendu, le populo ne partage pas du tout ce sentiment. Le populo a des réflexes sains. Le populo sent où est l’intérêt du pays. Il ne s’y trompe pas souvent. En réalité, il y a deux bourgeoisies. La bourgeoisie d’argent, celle qui lit Le Figaro, et la bourgeoisie intellectuelle, qui lit Le Monde. Les deux font la paire. Elles s’entendent pour se partager le pouvoir. Cela m’est complètement égal que vos journalistes soient contre moi. Cela m’ennuierait même qu’ils ne le soient pas. J’en serais navré, vous m’entendez ! Le jour où Le Figaro et l’Immonde me soutiendraient, je considérerais que c’est une catastrophe nationale !”

De Gaulle, cité par Peyrefitte

Pour la petite histoire, le Monde s’appelait avant le Temps et a dû changer de nom à la Libération après avoir, disons, vanté les bienfaits de l’immigration allemande sous l’Occupation. Ca ne l’a pas empêché en 1975 de titrer “Phnom Penh libéré” lors de la prise de la ville par les Khmers rouges.

Par Derville

“Peyrefitte, je vous supplie de ne pas traiter les journalistes avec trop de considération. Quand une difficulté surgit, il faut absolument que cette faune prenne le parti de l’étranger, contre le parti de la nation dont ils se prétendent pourtant les porte-parole. Impossible d’imaginer une pareille bassesse – et en même temps une pareille inconscience de la bassesse. Vos journalistes ont en commun avec la bourgeoisie française d’avoir perdu tout sentiment de fierté nationale. Pour pouvoir continuer à dîner en ville, la bourgeoisie accepterait n’importe quel abaissement de la nation. Déjà en 40, elle était derrière Pétain, car il lui permettait de continuer à dîner en ville malgré le désastre national. Quel émerveillement ! Pétain était un grand homme. Pas besoin d’austérité ni d’effort ! Pétain avait trouvé l’arrangement. Tout allait se combiner à merveille avec les Allemands. Les bonnes affaires allaient reprendre. Bien sûr, cela représente 5% de la nation, mais 5% qui, jusqu’à moi, ont dominé. La Révolution française n’a pas appelé au pouvoir le peuple français, mais cette classe artificielle qu’est la bourgeoisie. Cette classe qui s’est de plus en plus abâtardie, jusqu’à devenir traîtresse à son propre pays. Bien entendu, le populo ne partage pas du tout ce sentiment. Le populo a des réflexes sains. Le populo sent où est l’intérêt du pays. Il ne s’y trompe pas souvent. En réalité, il y a deux bourgeoisies. La bourgeoisie d’argent, celle qui lit Le Figaro, et la bourgeoisie intellectuelle, qui lit Le Monde. Les deux font la paire. Elles s’entendent pour se partager le pouvoir. Cela m’est complètement égal que vos journalistes soient contre moi. Cela m’ennuierait même qu’ils ne le soient pas. J’en serais navré, vous m’entendez ! Le jour où Le Figaro et l’Immonde me soutiendraient, je considérerais que c’est une catastrophe nationale !”

De Gaulle, cité par Peyrefitte

Pour la petite histoire, le Monde s’appelait avant le Temps et a dû changer de nom à la Libération après avoir, disons, vanté les bienfaits de l’immigration allemande sous l’Occupation. Ca ne l’a pas empêché en 1975 de titrer “Phnom Penh libéré” lors de la prise de la ville par les Khmers rouges.

Comment ne peut-on pas trouver étrange la “coincidence” entre la carte de l’insécurité ( notamment en terme d’agression physique ) sur notre territoire et les taux de populations immigrés ?

En sachant que ces mêmes zones ne sont pas les zones les plus pauvres de notre pays ( à savoir les zones rurales )

Source :lefigaro et l’Insee

Voilà qui fera taire les aboiements des partisans les plus fervents du mutli-culturalisme et du métissage , à savoir les anglos-saxons et cux qui défendent leurs modèles .

Voilà ce que l’on appelle une technique de fouine , diabolique , absolument injuste mais terriblement efficace !

Lors d’un débat on vante le modèle anglo-saxon et/ou votre contradicteur part sur les chemins tortueux de l’Holocaust/vilains nazis etc …à technique déloyale , réponse encore plus ignominieuse

Qui à donc inventer les camps de concentration ( pour ne pas dire d’extermination ) ?

Réponse : Les Britanniques !

Apparition des camps de concentration : Cuba et la Guerre des Boers

Et dans le lot des détails sordides vous avez des exemples à la pelle

Comme le décès d’une fillette de 7 ans dans l’un de ces camps

La première apparition de la dénomination « camp de concentration » est due aux Britanniques en Afrique du Sud durant leur guerre contre les Boers ; (Guerre du Transvaal, 18991902) ; sur ordre du général Frederick Roberts puis de Lord Kitchener, les Britanniques y enfermaient les femmes, les vieillards et les enfants des Boers et des membres de tribus indigènes alliées.

Source wikipédia

Une étude de l’Université de Californie à Berkeley semble montrer qu’il existe des différences de préférences ethniques, même dans le monde virtuel.

Des données concernant plus d’un million de profils cherchant l’amour sur la toile montrent en effet que les personnes de couleur de peau blanche préfèrent chercher à séduire les personnes du sexe opposé de même couleur de peau, alors que les personnes de couleur de peau noire, en particulier les hommes, sont davantage susceptibles de séduire des personnes d’une autre couleur de peau.

Plus étonnant, les personnes de couleur de peau blanche qui mentionnaient qu’ils étaient indifférents à la couleur de peau étaient réticentes à contacter les personnes à la peau noire.

Sur la toile

 

RELIRE :

le-metissage-nest-pas-genetiquement-benefique

Qui-se-ressemble-sassemble

La différence génétique moyenne entre un homme moderne et un chimpanzé n’est que de 2%. Seul 2% du patrimoine génétique diffère entre chimapnzés et hommes. Un chiffre relativement faible, pourtant nous pouvons tous nous rendre compte de l’immense différence dans tout les domaines qu’il y a entre un homme moderne et un chimpanzé. Il ne viendrait à personne de dire, que les différences entre homme et chimapanzé sont sociales ou n’ont pas de sens.

Voir l’arbre humain phylogénétique ( source wikipédia )

[ A noter que cet arbre n’est probablement plus à jour après la découverte de la présence de gènes néenderthalien dans le génome des européens et asiatiques ]

Entre un européen et un africain elle est de 0.1 %, et entre un asiatique et un européen d’environ 0.05%. Des chiffres relativement faible donc, mais néanmoins significatif. Il nous faut bien des gènes communs car nous avons tous deux yeux, deux bras, deux jambes, un coeur, un foie, etc…
Mais cette différence génétique est énorme lorsqu’on la compare à la différence entre homme moderne et chimpanzé. Nous ne sommes que 20 fois plus proche d’un Africain que d’un Chimpanzé. La différence européen/africain est équivalente à 5% de la différence homme moderne/chimpanzé. Autrement dit, nous ne sommes pas si proches que ca génétiquement parlant.
Si on compare maintenant Homo Erectus et l’homme moderne nous voyons que la différence Homo Erectus/Homme moderne est d’environ 0.7%, soit seulement 7 fois plus importante que la différence Africain/Européen. Pourtant il ne viendrait à personne l’idée de dire que Homo Erectus est totalement semblable à l’Homme moderne. C’est même plutôt le contraire. On reconnait aujourd’hui qu’Homo Erectus est très différent de l’homme moderne, et qu’il était bien moins intelligent que celui ci. Hors on essaie encore de nous faire croire que les africains sont en tout point identique aux européens. Ce qui n’est pas le cas, la différence génétique européen/africain représente environ 14 % de la différence homme moderne / homo erectus. Cette différence est donc bien importante.

La différence entre noirs et blancs, génétiquement parlant, peut donc paraitre relativement faible, mais si on regarde la distance génétique entre homme et singe, celle ci peut aussi paraître relativement faible et on se rend compte que la distance génétique entre blanc et noir n’est pas si faible que cela tout compte fait, qu’elle existe réellement et que cette différence peut entraîner des différences énormes entre noirs et blancs.(Il n’y a qu’à voir la différence d’aspect physique d’une femme japonaise et d’un homme congolais bien que leur différence génétique n’est que de 0.1% ).

En amitié, on partage tout… même les gènes !

Ce lien fort qui unit deux êtres, l’amitié, ne se créerait pas par hasard. Selon une étude américaine, les amis possèderaient une complémentarité de gènes, permettant la formation d’une sorte de métagénome, qui conférerait un environnement protecteur.

Des amis au sein d’un groupe partageraient bien plus de choses que simplement du temps, des activités ou une façon de s’habiller. Selon une étude parue dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), la ressemblance irait même… jusqu’aux gènes !

En effet, beaucoup d’études tendent à montrer que les individus auraient tendance à s’associer à des personnes qui leur ressemblent, selon un processus baptisé « homophilie » et opposé au terme « hétérophilie ». Des études qui confirment donc le vieil adage disant « qui se ressemble s’assemble ». (more…)

« Previous PageNext Page »