Voila encore un exemple qui montre que l’histoire n’est pas manichéenne .

A voir :

L’histoire des soldats Juifs d’Hitler demeure au rang des pages occultées de la seconde guerre occidentale.

En 1939, la photo de Werner, archétype de l’Aryen de race pure est utilisée pour une affiche de recrutement de l’armée nazie. Son titre : «le soldat allemand idéal».
Le seul problème, c’est le nom de famille de Werner : Goldberg. Werner Goldberg. «Le soldat allemand idéal», était juif. Et vêtu de son uniforme nazi Werner Goldberg a sauvé son père de la Gestapo.
Les lois confuses de Nuremberg en 1935 permirent d’incorporer des hommes issus de mariages mixes aryen-juifs dans l’armée allemande (les Nazis les appelaient «Mischling», métis)

Ces hommes acceptèrent de servir leurs pires ennemis pour des raisons diverses, parfois dans l’espoir de protéger leur famille, souvent par patriotisme inébranlable.
On estime leur nombre entre 120 000 et 160 000. Certains d’entre eux atteignirent des grades élevés : feld-maréchal, amiral, général, et se virent décerner des décorations prestigieuses.
Mais il leur fallut toujours obtenir l’autorisation personnelle du Führer de verser leur sang ” indigne ” pour la défense du Reich.
On découvrira des aspects insolites du régime nazi, on sera surpris de l’attitude humaine de beaucoup d’Allemands ” aryens ” envers leurs infortunés compatriotes, on s’étonnera que jusqu’à la fin de la guerre, aux heures les plus graves, Hitler perdît un temps précieux à l’étude des dossiers de candidats à l’aryanisation, une preuve supplémentaire de ses obsessions antisémites, s’il en fallait.

Reportage intégrale ici : http://www.tagtele.com/videos/voir/58354

Advertisements