Comment ne peut-on pas trouver étrange la “coincidence” entre la carte de l’insécurité ( notamment en terme d’agression physique ) sur notre territoire et les taux de populations immigrés ?

En sachant que ces mêmes zones ne sont pas les zones les plus pauvres de notre pays ( à savoir les zones rurales )

Source :lefigaro et l’Insee

Advertisements