La différence génétique moyenne entre un homme moderne et un chimpanzé n’est que de 2%. Seul 2% du patrimoine génétique diffère entre chimapnzés et hommes. Un chiffre relativement faible, pourtant nous pouvons tous nous rendre compte de l’immense différence dans tout les domaines qu’il y a entre un homme moderne et un chimpanzé. Il ne viendrait à personne de dire, que les différences entre homme et chimapanzé sont sociales ou n’ont pas de sens.

Voir l’arbre humain phylogénétique ( source wikipédia )

[ A noter que cet arbre n’est probablement plus à jour après la découverte de la présence de gènes néenderthalien dans le génome des européens et asiatiques ]

Entre un européen et un africain elle est de 0.1 %, et entre un asiatique et un européen d’environ 0.05%. Des chiffres relativement faible donc, mais néanmoins significatif. Il nous faut bien des gènes communs car nous avons tous deux yeux, deux bras, deux jambes, un coeur, un foie, etc…
Mais cette différence génétique est énorme lorsqu’on la compare à la différence entre homme moderne et chimpanzé. Nous ne sommes que 20 fois plus proche d’un Africain que d’un Chimpanzé. La différence européen/africain est équivalente à 5% de la différence homme moderne/chimpanzé. Autrement dit, nous ne sommes pas si proches que ca génétiquement parlant.
Si on compare maintenant Homo Erectus et l’homme moderne nous voyons que la différence Homo Erectus/Homme moderne est d’environ 0.7%, soit seulement 7 fois plus importante que la différence Africain/Européen. Pourtant il ne viendrait à personne l’idée de dire que Homo Erectus est totalement semblable à l’Homme moderne. C’est même plutôt le contraire. On reconnait aujourd’hui qu’Homo Erectus est très différent de l’homme moderne, et qu’il était bien moins intelligent que celui ci. Hors on essaie encore de nous faire croire que les africains sont en tout point identique aux européens. Ce qui n’est pas le cas, la différence génétique européen/africain représente environ 14 % de la différence homme moderne / homo erectus. Cette différence est donc bien importante.

La différence entre noirs et blancs, génétiquement parlant, peut donc paraitre relativement faible, mais si on regarde la distance génétique entre homme et singe, celle ci peut aussi paraître relativement faible et on se rend compte que la distance génétique entre blanc et noir n’est pas si faible que cela tout compte fait, qu’elle existe réellement et que cette différence peut entraîner des différences énormes entre noirs et blancs.(Il n’y a qu’à voir la différence d’aspect physique d’une femme japonaise et d’un homme congolais bien que leur différence génétique n’est que de 0.1% ).

Advertisements